Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > IDLE NO MORE - Paris

IDLE NO MORE - Paris

Droits des peuples premiers et de la Terre

dimanche 17 février 2013, par Roger NYMO

Samedi 16 février 2013 à 14h30 sur l’esplanade des Droits de l’Homme du Trocadéro à Paris, soutien au mouvement « IDLE NO MORE ».


les Wasichus nous ont mis dans ces boîtes carrées. Notre pouvoir s’en est allé et nous allons mourir parce que le pouvoir n’est plus en nous. Regardez nos garçons et voyez ce que nous sommes devenus. Lorsque nous vivions par le pouvoir du cercle, de la façon dont nous le devions, nos garçons étaient des hommes à douze ou treize ans. Maintenant il leur faut beaucoup plus de temps pour mûrir. Eh bien, les choses sont ce qu’elles sont. Nous sommes des prisonniers de guerre tant que nous attendons ici. Il y a un autre monde.

Hehaka Sapa - Black Elk - Wapiti noir - Saint Homme Sioux

(Source : Pieds nus sur la terre sacrée - Denoël - ISBN : 2.207.22002.8)



L’origine du mouvement « Idle No More » est essentiellement liée aux conditions de survie de nombreux peuples premiers sur des territoires auxquels ils appartiennent depuis de nombreuses générations, mais qui sont colonisés depuis plusieurs siècles.



La chef de la communauté Attawpiskat, Mme Theresa Spence a dû faire une longue grève de la faim pour commencer à être entendue à Ottawa par le gouvernement Canadien.

Les membres de son clan sont contraints de survivre dans des conditions inhumaines : habitations insalubres, chômage et suicides endémiques.



Aujourd’hui les peuples premiers se réveillent et exigent le respect de leurs droits, des traités, et donc le respect de la Terre notre mère à toutes et tous.

Les lobbys de l’énergie, de l’agroalimentaire tirent leurs énormes profits de tous nos besoins essentiels, ils veulent décider seuls qui doit vivre. Cette situation est tout bonnement inacceptable !

Ce dernier combat ne peut se gagner que de manière non violente et unie.

Cette union nécessaire à la victoire n’est pas à confondre avec la sous-culture de masse que veut nous imposer l’actuelle mondialisation.

Celles et ceux qui nous présentent l’actuel nouvel âge des ténèbres comme l’aube de nouveaux jours, sont les mêmes qui prorogent et amplifient les anciens désordres locaux.

Ils cherchent à nous diviser par la corruption et l’intimidation, afin de préserver leurs privilèges.

Notre union est celle de l’arc-en-ciel, c’est-à-dire qu’elle respecte la variété culturelle et spirituelle de tous les peuples pour imposer de manière non violente le respect de tous par chacun.

Véritable synthèse additive de toutes nos couleurs, cette union éclaire notre avenir retrouvé.

Le rassemblement français « Idle No More » de Paris, voulu et organiser par Anthony Schwartzmann, nous a permis de mettre en pratique l’esprit non-violent de cette nouvelle révolution sociale en marche.



Le Comité de Solidarité avec les Indiens des Amériques (CSIA) et le Réseau Zéro Nucléaire (RZN) sont heureux d’avoir apporté leurs humbles participations à ce rassemblement parisien.



Madame Aline Pauchard n’a malheureusement pas pu être présente pour raison de santé.

Nos idées triompheront des vôtres. Nous réduirons en miettes tout le système de ce pays. Que nous ne soyons plus que 500 000 Indiens n’a guère d’importance ... Ce qui compte, c’est que nous avons une façon de vivre supérieure. Nous, Indiens, possédons une philosophie plus humaine de la vie. Nous, Indiens, montreront à ce pays comment vivre en êtres humains. Bientôt ce pays repensera sa constitution, ses lois, en termes d’humanité et non plus de propriété. Si le pouvoir rouge reste un pouvoir dans ce pays, c’est parce qu’il est idéologique ... Quelles sont les qualités suprêmes de la vie de l’homme ? Telle est la question.

Vine Deloria junior, 1971

(Source : Pieds nus sur la terre sacrée - Denoël - ISBN : 2.207.22002.8)



A Sept-Îles allochtones et autochtones ont la même mine inquiète !


Le Québec est un vrai territoire miné !


Répondre à cet article