Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Polémiques antinucléaires ! > Plan Caliméro

Plan Caliméro

C’est trop injuste !

mardi 11 juin 2013, par Roger NYMO

"Il(s) serait temps que les vrais antifas se désolidarisent des fous furieux qui se font passer pour eux, qui détestent la patrie et qui voient des complots fascistes partout, non ?

Sinon la dénonciation par un « antifa » va bientôt devenir une vraie légion d’honneur, décernée aux seuls vrais défenseurs de la patrie, contre les ultrariches (toujours apatrides) du moment."

Étienne Chouard le 27 mai 2013 à 21h31 sur le réseau social facebook.

Ceux qui détestent la patrie deviennent-ils « fous furieux » uniquement lorsqu’ils sont obligés d’écouter la Marseillaise à l’endroit ?

Roger NYMO



Voici la lettre ouverte que j’ai envoyé le samedi 8 juin 2013 à 15h32 à monsieur Étienne Chouard, il a pris connaissance de celle-ci, sans daigner y répondre, le jour même à 22h53 :

Lettre ouverte à monsieur Étienne Chouard.

Sans vous connaître ou connaître vos idées j’ai combattu le projet de traité établissant une Constitution pour l’Europe en 2005, c’est par l’intermédiaire d’une amie que j’ai su que vous diffusiez des idées proches des miennes au sujet du tirage au sort des élu(e)s afin d’amoindrir notre tendance éthologique au népotisme.

En fonction de ces critères, vous avez accepté il y a plusieurs années de m’accueillir parmi la liste croissante de vos ami(e)s sur le réseau social facebook.

J’ai, par ma mobilisation passée, permis à votre compte facebook de ne pas subir définitivement l’arbitraire d’un autodafé numérique.

Par l’intermédiaire de l’association « Réseau Zéro Nucléaire », j’ai participé à l’organisation de quelques unes de vos conférences.

Tout cela je l’ai fait pour la défense d’une grande idée sociale :

La démocratie réelle.

Aujourd’hui je dois constater, à mon grand regret, que vous considérez les critiques étayées et convergentes au sujet des cautions morales et idéologiques que vous accordez à des individus bellicistes et nationalistes, comme étant l’expression antidémocratique des nervis d’un système que vous prétendez vouloir combattre.

Dans mon cas, je suis l’homme de main de la paix, j’exerce ma non violence en diffusant, les ferments d’un futur viable et respectueux de toutes et tous.

Détachez vous du spécisme et du sexisme d’un patriotisme perverti et mortifère qui oublie, comme le soulignait si justement le général Jacques Pâris de la Bollardière, qu’un territoire doté de dizaines de réacteurs nucléaires est totalement indéfendable.

La vacuité médiatique aspire à faire la promotion simpliste et superficielle d’idées qui ne soient pas antinomiques avec le commerce lucratif de masse de la culture calibrée.

Je vous retire de ma liste d’ami(e)s facebook car je suis en accord avec « l’erreur de casting » du documentaire « Dédale, un fil vers la démocratie », et je ne veux pas être associé à la responsabilité de la non diffusion de celui-ci car vous cautionnez des personnes qui défendent les comportements criminels et antidémocratiques du mouvement fasciste grec « Aube Dorée ».

Bonne chance pour les ventes de votre futur livre.

L’abominable monsieur Alain Soral fait la promotion irresponsable de la violence !

Il s’agit pour cet homme de la violence des justes perpétrée contre les injustes provocateurs qui avilissent continuellement la naturelle et saine virilité.

Étrangement, ce défenseur de la justice se montre extrêmement discret concernant les meurtres perpétués par les anges nationalistes ultra violents du parti Grec néonazi « Aube Dorée ».

Les victimes mériteraient-elles leurs macabres sorts ?

Les coups sont des arguments injustifiables et irrecevables en démocratie !

Roger Nymo

J’ai écrit cette lettre ouverte à monsieur Étienne Chouard car je ne veux pas être un témoin qui regarde et laisse faire :

« Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. »

Albert Einstein




Je préfère un traitement de fond à base de vitamine D (Démocratie) à la contamination programmée que nous propose le plan C (Chouard).

Yannis Youlountas semble avoir trouvé le point G (Grec) de monsieur Étienne Chouard, malheureusement cela ne semble pas faire jouir notre infatigable promoteur national du tirage au sort, qui se plaint à qui veut l’entendre de l’injuste ostracisme que lui promet la lettre collective de la majorité des participants du documentaire « Dédale, un fil vers la démocratie » :

Lettre collective de la majorité des participants du film Dédale (dont Argyris Argyriadis, Yannis Youlountas et Kostas Charitakis parmi les intervenants principaux) aux réalisateurs du film.

Athènes, le 17 mai 2013.

Alice, Christian, Laurent et Emmanuel,

Nous avons été alertés concernant votre film par des camarades antifascistes.

Nous avons attendu la venue de Yannis parmi nous pour lui demander ses informations et sa position. Après vérification une par une des informations, puis discussion entre nous, nous avons tous exactement la même position. Il est totalement impossible que nous acceptions de participer à un film avec le personnage auquel vous nous avez associés.

Nous ne disons pas que Étienne Chouard est fasciste. Mais ce qu’il fait suffit à le rendre infréquentable pour nous :

  • Il discute avec eux.
  • Il fait des conférences avec eux.
  • Il fait des émissions avec eux.
  • Il est très présent dans leurs médias.
  • Il dit que Le Pen n’est pas fasciste (qu’il s’agit uniquement de résistance nationale).

Toutes ces choses sont faciles à trouver sur Internet. Il ne s’en cache pas. Une seule de ces choses suffit pour nous à ne pas vouloir être associés à lui.

Et peu importe ce que qu’il dit ou pas dans le film. Ce qui nous intéresse, ce sont les actes beaucoup plus que les paroles.

Nous comprenons que vous tous et Yannis avez appris ces choses-là au fur et à mesure. Nous comprenons que Yannis ait voulu ensuite savoir si Étienne Chouard reniait ses erreurs et comptait changer publiquement de position, ce qui n’est pas le cas.

Étienne Chouard considère qu’il a raison, et il continue comme ça sans rien renier. Nous comprenons que votre film était très avancé et que vous étiez embêtés de le modifier.

Mais vous devez comprendre que nous sommes des militants politiques antifascistes et qu’il est impensable pour nous d’être associés à quelqu’un qui entretient la moindre relation avec eux. Nous, nous sommes en guerre contre eux.

Nous vous demandons de choisir :

C'est Étienne Chouard ou nous tous.

Soyez certains que rien de ce que nous disons n’est contre vous. Nous avons une grande sympathie pour vous et nous vous sommes reconnaissants d’informer les gens de nos luttes, mais ne le faites pas avec des gens faux et avec des idées fausses. Nous sommes tous prêts à vous aider encore pour que le film ne soit pas affaibli.

Mais nous ne sommes pas des copains de classe qui rigolons avec ces choses-là. L‘antifascisme et la liberté pour nous sont des choses très importantes et sont absolument sans concession.

Salutations révolutionnaires et antifascistes,

Argyris, Mimi, Stella, Kostas, Angie, Alexandros, Yannis, Lisa, ainsi que l’assemblée de l’espace social libre Nosotros à Exarcheia et des membres de l’espace social libre Jardin Botannique à Petroupolis.

31 mai 2012.

A notre grande surprise, malgré nos arguments vérifiés et notre proposition d’aide unanime, les réalisateurs ont finalement préféré arrêter la diffusion du film.

A lire leur communiqué ( http://dedale.cine2000.org ), ils ont considéré :

  • qu’Etienne Chouard est irremplaçable ;
  • qu’il n’a pas d’autres endroits où s’exprimer ailleurs qu’à nos côtés ;
  • que ce qu’il dit ou fait parallèlement à ce film n’est pas suffisant pour remettre en question sa présence aux côtés de libertaires et d’antifascistes en lutte.

Tant pis.

Nous les laissons assumer leur décision étonnante, que nous respectons, mais qui ne nous semble pas du tout être la bonne.

En aucun cas, nous ne nous sentons responsables de cette décision excessive et absurde de « tout jeter à la poubelle » sous prétexte d’une erreur de casting exprimée par la majorité des participants à ce film.

La démocratie, justement, n'est-ce pas au final entendre la majorité ?

De surcroît, si elle rassemble ceux qui sont sur le terrain, dans la lutte et dans l’adversité ?

De même, nous laissons les disciples d’Étienne Chouard hurler à l’injustice, à l’innocence, à la censure, et nous insulter par mail, sans bizarrement être gênés que leur prophète à l’allure sage et inoffensive :

Autrement dit, en faisant manifestement la passerelle et en étant bien décidé à continuer, Étienne Chouard est-il politiquement dangereux ?

D'après nous, OUI.

Surtout auprès des plus jeunes individus ou mouvements qui découvrent avec lui une politique sans repère, confuse et sans mémoire. Surtout dans une période qui rappellent les heures sombres du continent. Nous n’oublions pas ce que cette confusion a permis l’accession au pouvoir du pire des fascismes durant le vingtième siècle en Grèce et en France.

(Source : http://youlountas.net/spip.php?rubr...)

J’ai toujours pensé que le tirage au sort était nécessaire mais insuffisant pour établir une démocratie réelle, car la cause des causes de tout nos malheurs est éthologique, il s’agit du comportement de domination exacerbé par les sociétés belliqueuses, et de toutes les formes résultantes d’impérialisme.

Malheureusement, le renforcements des violents par la violence s’opère grâce aux quenelles théocratiques et artistiques de l’inénarrable monsieur Dieudonné Mbala Mbala, ce disciple de Mahomet soutient chrétiennement le président d’une dictature théocratique nucléaire iranienne contre la dictature nucléaire israélienne.

Écoutons religieusement ce sketch méconnu du guide suprême et insolvable de l’humour belliqueux :

Le renforcement des défenseurs du terrorisme nucléaire d’État s’opère aussi grâce au soutien public de monsieur Étienne Chouard au parti bureaucratique, nationaliste et élitiste de monsieur François Asselineau :


Université d’automne UPR _ Le mot d’Etienne... par Darwin_Kayser

En son temps monsieur Pierre Mauroy fut très clair.

Le 14 septembre 1981, à l’Institut des Hautes Études de la Défense Nationale, il déclarait :

Si le Général de Gaulle a pu mener une politique militaire indépendante … c’est parce qu’il a choisi de doter le pays de l’arme nucléaire. Il est vrai que la recherche dans ce domaine avait été engagée bien avant son arrivée au pouvoir … La stratégie française demeure donc celle de la dissuasion du faible au fort, c’est-à-dire une stratégie qui ne peut être qu’anti-cités.

Pierre Mauroy, socialiste national.

(Source : http://books.google.fr/books?id=UPx...)

Qu’en pense l’association des maires pour la paix ?

Le sort de Béziers ville natale de Jean Moulin va être emblématique du futur tsunami électoral du Front National lors des prochaines élections municipales en 2014.

L’opération « retour de respectabilité pour l’extrême droite » s’achève sur la « fausse note » du meurtre de monsieur Clément Méric, mais heureusement avec la candidature « courageuse et intéressante » de monsieur Robert Ménard !

Il est temps que nous comprenions que la démocratie c’est le respect de la liberté d’expression de toutes et tous, mais que cela ne consiste pas à prétendre mensongèrement que toutes les idées exprimées sont respectables.

La catastrophe nucléaire est le seul scénario de transition énergétique qui peut nous permettre d’espérer une sortie immédiate du nucléaire.

Le vital arrêt immédiat, définitif et inconditionnel de toutes les installations nucléaires et le seul scénario viable qui peut nous éviter de subir durablement les conséquences mortifères d’une inéluctable catastrophe nucléaire.

Le démantèlement immédiat et définitif de notre arsenal terroriste nucléaire est le seul scénario acceptable qui peut nous éviter de devenir complices passifs d’un impardonnable crime contre la nature, et nous permettre, sans perte d’aucun kilowatt nécessaire au redressement productif, d’économiser des milliards d’euros.

Ne nous résignons pas au triste crépuscule des gueux.

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Voir en ligne : Candidature Indignée

Répondre à cet article