Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > Solange, Théodore et les autres ...

Solange, Théodore et les autres ...

Esprit du jeûne de Taverny

vendredi 2 août 2013, par Roger NYMO

Nous aurions aimé que les anciens aient raison.

Une matière insécable.

Malheureusement, il n’en est rien.

La fission nucléaire, la brisure du mal nommé atome, reste la clef de voûte de toutes les abominables activités nucléaires anthropiques.

La fusion nucléaire, faire de deux atomes un seul, est elle aussi une activité totalement antinomique avec la vie car génératrice de rayonnements ionisants et de neutrons.

... Ne t’étonne pas de voir l’homme de mérite

dans la pauvreté, lors même que le vaurien

se pavane en son royaume

tel un cheval de race ...

« Les Mille et une Nuits. »

Traduction René R. Khawam

I.S.B.N. 2-85940-071-0



Nous aurions tort d’écouter des techniciens, des ingénieurs ou des physiciens au sujet des conséquences des activités nucléaires.

Ce sont des médecins, des histopathologistes, des psychologues, des éthologues qu’il nous faudrait plutôt écouter.

De simples témoins sont, malheureusement et malgré eux, souvent les meilleurs experts.

Prêtons l’oreille à celles et ceux qui perdent appétit et cheveux, écoutons ces enfants aux cœurs physiologiquement vieillis prématurément par le césium radioactif que concentrent leurs fibres musculaires.

Quid de ces enfants qui fixent silencieusement dans leurs os le terrible strontium 90, et qui, dans quelques années, nous quitteront brutalement et discrètement suite à des leucémies foudroyantes ?

Voilà pourquoi, je jeûne depuis plus d’une décennie dans la ville de Taverny pendant quatre jours du 6 au 9 août, je me souviens de Sadako Sasaki.

A chaque catastrophe nucléaire, les terribles et cruelles convulsions naturelles, l’incompétence ou l’erreur humaine font de nouveau les frais médiatiques de l’inévitable désastre !

l’ONU prétend ensuite mensongèrement que les conséquences sont gérables, et confie cette gestion à celles et ceux qui ont pour but statutaire de faire la promotion planétaire de cette « énergie » mortifère :

... l’ONU a créé le 23 octobre 1956 l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (International Atomic Energy Agency) qui dans son article deuxième stipule : « L’Agence s’efforce de hâter et d’accroître la contribution de l’énergie atomique à la paix, la santé et la prospérité dans le monde entier » ...

(Source : http://www.sanurezo.org/spip.php?ar...)

Les radionucléides, utilisés sous forme d’alliages mortifères dans les armements dits conventionnels, échappent à l’insidieuse qualification onusienne des armes nucléaires par défaut de réaction en chaîne nucléaire.

Qu’en pensent les fœtus qui souffrent des conséquences sanitaires de la contamination de leurs parents ?

Écoutons attentivement notre actuel chef des armées :


Pour François Hollande, la dissuasion nucléaire... par lemondefr

Il nous présente de manière péremptoire la terroriste doctrine de la dissuasion nucléaire comme un élément qui contribue à la paix.

Personnellement, je considère notre actuel arsenal nucléaire comme dispendieux, dangereux et aussi totalement inefficace à protéger le peuple français et son territoire que l’était en son temps la ligne Maginot.

Bien sûr, ils sont prêts à prendre toute leur part aux discussions et négociations sur le désarmement nucléaire, étant donné que cela permet in fine de faire passer médiatiquement les mises à jour des armements obsolètes en réduction du nombre total de têtes nucléaires.


Explosion Missile M51 dans le Finistère par Spi0n

Pour des raisons de sécurité nationale, il faudrait réattribuer en urgence les milliards d’euros dépensés dangereusement en missiles M51 et autre missiles air-sol ASMP-A, afin de maintenir les effectifs de la défense nationale et de penser une véritable défense civile.

Pour des raisons de redéploiement budgétaire, il faudrait développer en urgence des escadres de drones d’interception hyper-véloces et tout un système de détection aérien acoustique et optique couvrant par maillage câblé l’ensemble du territoire national et alimenté en énergie renouvelable et locale.

Il n’est pas sain que des militaires français puissent, dans le cadre de l’OTAN, être sous le commandement de militaires étrangers dont les gouvernements ne reconnaissent pas l’autorité de la Cour Pénale Internationale.

Qu’en pense notre actuel libérateur du Mali ?



... Alors que l’Allemagne capitula quelques semaines après l’accession à la présidence de Truman, il prit la décision d’utiliser des armes nucléaires contre le Japon ...

(Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Harry...)

La fatalité n’existe que si nous nous résignons !

Depuis plus d’une décennie, je jeûne tous les ans du 6 au 9 août, près de la base aérienne 921 de Taverny.

... à Taverny la base, toujours site sensible, sera recentrée sur les domaines stratégique et nucléaire ...

(Source : http://www.leparisien.fr/taverny-95...)

Le 6 août 1945 une bombe à l’uranium était larguée sur la population de la ville japonaise d’Hiroshima, trois jours plus tard, le 9 août 1945, une bombe au plutonium était larguée sur la population de la ville japonaise de Nagasaki, le jour même Staline déclarait la guerre au Japon afin de pouvoir récupérer les îles Kouriles.

La veille de mon premier jour de jeûne 2013 à Taverny, le lundi 5 août 2013, j’aurai l’occasion de m’exprimer au sujet du nucléaire et du jeûne de Taverny, de 14h00 à 15h00 dans le cadre de l’émission « 7 à dire » de mon amie Joëlle Vérain à l’antenne de Radio Enghien (98 MHz de la bande FM ou sur Internet à cette adresse : http://idfm98.radio.fr/).

Le jeûne de Taverny existe en continu depuis 1986, à l’initiative de madame Solange Fernex, avec la participation assidue et médiatique de monsieur Théodore Monod, et bien sûr grâce au soutien de la mairie de Taverny.

J’interviendrai en tant que trésorier des Jeûneurs Vigilants de Taverny (JVT) et du Réseau Zéro Nucléaire (RZN), j’aurai à mes côtés monsieur Maurice Boscavert, maire de Taverny et soutien indéfectible du jeûne de Taverny et du peuple de Plogoff.

Madame Aline Pauchard, victime sanitaire et sociale des installations nucléaires du Tricastin, présidente du Réseau Zéro Nucléaire (RZN) interviendra de manière téléphonique au cours de cette émission.

Je me souviens d’une émission sur Radio Enghien que j’avais dédié à Madame Solange Fernex, c’était dans la nuit du 11 septembre 2006, de minuit à 06h00 du matin, à mon retour j’ai appris sur France Info vers 07h30 son décès.

N’oublions pas que j’ai fait partie des personnes qui ont voté et soutenu le jeûne de Paris en 2006, avec à l’esprit que deux jeûnes valent toujours mieux qu’un !

En 2007, pendant le jeûne du 6 au 9 août de commémoration des bombardements nucléaires d’Hiroshima et de Nagasaki, lors d’un cercle de jeûneurs, une personne qui a fait partie du Conseil d’Administration de l’association « La Maison de Vigilance (de Taverny ?) » m’a intimé l’ordre de me taire, car j’avais évoqué les très graves problèmes liés aux fuites radioactives mortifères et à l’arrêt de cinq des sept réacteurs de la plus grande centrale nucléaire du monde, celle de Kashiwazaki-Kariwa suite au tremblement de terre du 16 juillet précédent.

Durant l’été 2006, ce même individu s’était permis de dire en voyant mon ami Denis Caillié s’éloigner pour répondre sur son portable à madame Solange FERNEX (qui était malheureusement à cette époque en soins palliatifs, avec son mari Michel, victime par fatigue d’un accident, à ses côtés) :

Elle donne ses dernières consignes avant de crever !

J’ai été radié arbitrairement fin juillet 2010 de cette association, car j’ai jeûné seul, les deux années suivantes, à Taverny, sans aucun soutien de la part de l’association à laquelle pourtant je cotisais.

Une personne ayant fait de l’entrisme en 2007 et le Réseau « Sortir du nucléaire » avaient décrété qu’il ne fallait plus jeûner à Taverny !

En 2010, les mêmes sont venus faire les bruyants guignols devant la base de Taverny durant le dernier jour du jeûne.

En 2011, suite à la catastrophe de Fukushima, rebelote pour signifier mensongèrement qu’il s’agit du dernier jeûne de Taverny.

Soutenir un ami et maintenir mon intention de continuer à jeûner à Taverny pour préserver l’importance historique et symbolique de ce jeûne contre toutes les armes dispersants des radionucléides est considéré comme concurrentiel !



Au Jeûneurs Vigilants de Taverny nous considérons toutes les actions pour le vital abandon immédiat des arsenaux nucléaires comme complémentaires.

Je me souviens de 2002, le dernier jeûne de Solange à Taverny, sa santé était probablement déjà affectée à l’époque par ses nombreux séjours sur des territoires très contaminés.

Elle dépensait toute son énergie pour faire libérer au plus vite monsieur Youri I. Bandazhevsky dont le pronostic vital était menacé par ses terribles conditions de détention.

Avec le maire de Taverny, monsieur Maurice Boscavert, l’association Les Jeûneurs Vigilants de Taverny, rendra hommage à l’esprit de Solange et de Théodore en plantant un Ginkgo biloba auprès du mur de la paix de Taverny le jeudi 8 août 2013 à 17h00.

Ils ont tenté de déshabiller Taverny pour habiller Paris d’une illusion médiatique.

L’esprit de Solange, de Théodore, de Lucien, de Georges, de Gérard, de Denis, d’Albine, de Maurice, de Léna, de Thierry, d’Elsa, de Lucie, de Vincent, d’Hervé, de Christian et de beaucoup d’autres est heureusement resté définitivement à Taverny ...

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.


P.S. : C’est ce même esprit qui anime nos ami(e)s Québécois(e)s de Sept-Îles sans uranium (SISUR) que nous félicitons pour leur initiative salutaire de Val Jalbert ! IDLE NO NUKE !

P.S. n°2 : Pour les jeûneurs et les jeûneuses n’oubliez pas vos parapluies, et vos sacs de couchage, la mairie de Taverny met le gymnase Jean Mermoz à notre gracieuse disposition pour notre hébergement. Le rendez-vous du mardi 6 août s’effectuera à 09h00 devant l’ancienne salle des fêtes de Taverny ce point de rendez-vous est plus proche de la gare pour celles et ceux qui viendraient par le train.

Voir en ligne : Les Jeûneurs Vigilants de Taverny

Répondre à cet article