Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > Paix civile contre mépris armé

Paix civile contre mépris armé

De la biosphère à la noosphère

vendredi 20 septembre 2013, par Roger NYMO

Le jeudi 19 septembre 2013 était une journée très particulière.

Cette journée débutait par les obsèques du grand Albert Jacquard et se concluait par un rassemblement solidaire et non violent en hommage à l’artiste grec Pavlos Fyssas, assassiné à l’arme blanche par un militant du groupe néonazi grec « Aube Dorée ».



Le rendez-vous était fixé à 10h00 à l’église Saint-Sulpice de Paris.



JPEG - 918.6 ko
Un SDF sur un banc sous les arbres.

Je suis venu tôt de ma banlieue nord, en transports en commun.



Il était important pour moi de venir rendre un dernier hommage à cet homme qui avait le soucis de l’autre.

En tant que Jeûneur Vigilant de Taverny je venais m’incliner devant celui qui s’était courageusement prononcé de manière claire et sans aucune équivoque pour le vital démantèlement immédiat et unilatéral de notre dangereux, dispendieux et criminel arsenal nucléaire.



J’avais le cœur au bord des yeux lorsque le fils de monsieur Albert Jacquard, la voix tremblante d’émotion, nous a fait part des conditions familiales de l’agonie de son père :



Il était à la fois révolté et apaisé, il avait voulu mourir au milieu des siens.

Révolté par l’isolement et l’enfermement de sa condition présente et pourtant illuminé par les souvenirs de toutes les rencontres de son existence.

Ombre :

La souffrance de la mort de sa compagne.

Lumière :

L’autre est une merveille !

Les visages, les paysages ...

Volonté :

Rester debout, revenir à Paris, mourir librement.

Lucidité :

Les millions de morts du vingtième siècle qu’il a traversé ne l’ont pas aigri, elles lui ont permis de découvrir la cause des causes de toutes les misères :

Le mépris de l'autre.

Il part sans illusion, tranquillement ...

... Devenu ce qu’il est par la rencontre des autres ...



J’ai fui au moment de l’incontournable cérémonie médiatique, et j’ai croisé avec bonheur une manifestation d’enseignants du neuf cube.




Mon pays se réveille t’ il ?



C’est parce que les médias de masse présentent souvent les assassinats politiques comme des faits divers, que j’ai tenu à me rendre personnellement au rassemblement non violent organisé par les antifascistes grecs et français suite à l’assassinat du musicien grec Pavlos Fyssas par un membre du groupe néonazi « Aube Dorée », mardi dernier, 17 septembre 2013.



En Grèce on assassine des syndicalistes, en France on menace de viol et de mort une militante.

Bellicisme, sexisme, racisme font bon ménage réactionnaire.

Les fascistes, ceux qui veulent imposer par la force une gouvernance antidémocratique, ont pour complices passifs les institutions européennes qui ont majoritairement le même but.



La violence institutionnelle dénonce par médias aux ordres interposés, des éventuelles violences en réaction, pour faire diversion sur celles perpétuées par ses nervis à Notre-Dame-des-Landes.



Cette escalade du bellicisme, du nationalisme et de la violence politique, l’ensemble de la classe politique française en est complice !



Heureusement la jeunesse européenne aspire majoritairement à la paix et au partage.



Sachons l’écouter, empêchons l’Histoire de bégayer, n’oublions rien, mais ne laissons pas la violence de nos adversaires guider nos pas vers des ornières de sang.



Organisé(e)s, nous pouvons devenir une résistance non violente efficace par le boycott de groupes industriels et financiers et le sabotage administratif de toutes les mesures d’exclusion discriminatoires.

Nous ne sommes pas des variables d’ajustement !



Devenons nos propres médias, fuyons le prêt-à-penser belliciste qui ne profite en fin de compte qu’aux marchands d’armes.



Non violents et solidaires nous pouvons empêcher les ténèbres nationalistes et corporatistes d’envahir de nouveau l’Europe.



Soyons maîtres de nos discours, notre liberté d’expression n’est pas négociable !

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Voir en ligne : Les Jeûneurs Vigilants de Taverny

Répondre à cet article