Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Polémiques antinucléaires ! > Vérités Interdites

Vérités Interdites

Radiations politiques et irradiations nucléaires de la Zone Contrôlée

dimanche 26 octobre 2014, par Le CA du Réseau Zéro Nucléaire, Roger NYMO

La lutte antinucléaire continue.

Elle est aussi durable que les mortifères effets sanitaires et sociaux de toutes les activités nucléaires anthropiques.

Malheureusement les radiations nucléaires ne sont pas les seules contre lesquelles nous avons le devoir de lutter.

La vie se divise en trois temps : le présent, le passé et l’avenir. Le présent est court, l’avenir incertain ; le passé seul est assuré : car sur lui la fortune a perdu ses droits ; et il n’est au pouvoir de personne d’en disposer de nouveau.

Sénèque


JPEG - 5.5 Mo
Écologie nucléaire française (cliquez sur l’image pour accéder à la subvention gouvernementale aux véhicules nucléaires)

PASSÉ :

En 2010, je suis scandalisé par le fait qu’une association dont je suis membre licencie pour « faute grave », et poursuit en justice un de ses militants, en le calomniant publiquement et en lui refusant tout droit de réponse sur ses listes de distribution.

Toujours en 2010, radié de l’association « Maison de Vigilance de Taverny », je suis contraint de subir la funeste reprise du discours institutionnel de monsieur Ban Ki-moon, devant la base de Taverny, lors du dernier de mes quatre jours de jeûne 2010 d’interpellation et de commémoration des bombardements nucléaires expérimentaux des villes japonaises de Hiroshima et de Nagasaki, en août 1945.



Discours scandaleusement exempt de toute référence à l’utilisation contemporaine, par les troupes de l’OTAN, des abominables armes à uranium appauvri.

En 2011, ceux qui m’avaient calomnié, radié et traité de délirant, affirment mensongèrement qu’il s’agit du dernier jeûne de Taverny.

En 2012, je dénonce la criminelle promesse PS-EELV de fermetures post-électorales immédiates des deux vieux réacteurs nucléaires de la centrale de Fessenheim.

En 2013, Greenpeace France et EELV font leurs autopromotions respectives en collaborant activement à la criminelle propagande de l’acceptation citoyenne courageuse des durables et abominables conséquences sanitaires et sociales d’un risque nucléaire mondialement imposé par l’ONU à travers l’AIEA.


JPEG - 61.2 ko
Criminelle technolâtrie médiatique

En 2014, un attaché parlementaire européen vert, que je n’ai jamais rencontré, certainement en service commandé, profite de son entregent pour insinuer que je suis un usurpateur, un dingue irrespectueux, qui représente un réel et urgent péril pour toutes les associations qui luttent contre l’abomination nucléaire et ses conséquences sanitaires et sociales.

La protection sanitaire.

Article 30

Des normes de base relatives à la protection sanitaire de la population et des travailleurs contre les dangers résultant des radiations ionisantes sont instituées dans la Communauté.

On entend par « normes de base » :

a) les doses maxima admissibles avec une sécurité suffisante,

b) les expositions et contaminations maxima admissibles,

c) les principes fondamentaux de surveillance médicale des travailleurs.

Article 31

Les normes de base sont élaborées par la Commission, après avis d’un groupe de personnalités désignées par le comité scientifique et technique parmi les experts scientifiques des États membres, notamment parmi les experts en matière de santé publique. La Commission demande, sur les normes de base ainsi élaborées, l’avis du Comité économique et social.

Après consultation du Parlement européen, le Conseil, statuant à la majorité qualifiée sur proposition de la Commission, qui lui transmet les avis des comités recueillis par elle, fixe les normes de base.

(Source : http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ... - page 30)

PRÉSENT(S) (Cadeaux antinucléaires |-)) :

Aidez les enfants victimes de Tchernobyl en participant à la promotion de cette œuvre exceptionnelle, auprès de vos relations et associations.


JPEG - 873.5 ko
Cliquez sur l’image pour en voir et savoir plus.

Le livre-DVD et le DVD seront bientôt en vente sur le site Internet de l’association « Enfants de Tchernobyl Belarus ».

… C’est à Rome que furent signés en mars 1957 les fameux « traités de Rome ». Le premier instituait une Communauté économique européenne (CEE) et le second une Communauté européenne de l’énergie atomique, plus connue sous le nom d’Euratom. Les différentes ratifications dans les ordres nationaux n’ayant pas posé de problèmes, ces deux traités entrent en vigueur dès le 1er janvier 1958 … Pour combattre le déficit généralisé en énergie « traditionnelle » des années cinquante, les six États fondateurs (Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas) ont cherché dans le nucléaire un moyen d’atteindre l’indépendance énergétique …

(Source : http://europa.eu/legislation_summar...)



FUTUR :

Victoire référendaire du NON (54,68%) à la question :

« Approuvez-vous le projet de loi qui autorise la ratification du traité établissant une constitution pour l’Europe ? »

Fêtons le dixième anniversaire de cette victoire le 29 mai 2015 prochain, avec une grève générale et des manifestations festives et familiales partout en France.

Exigeons en masse, et de manière non violente, le vital démantèlement de la Banque Centrale Européenne, l’anti-constitutionnalité des activités nucléaires anthropiques, et le choix d’une langue commune européenne autre que l’anglais ou le russe.

Dans les jours qui viennent, noublions pas Aline Pauchard, Philippe Billard et Stéphane Lhomme ...

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.


Postscriptum :

Jean-Luc Mélenchon était un socialiste muet quand ceux-ci poursuivaient en justice des lycéens militants non violents d’Epinay-sur-Seine, opposés aux bombardements des populations civiles irakiennes en 1990. José Bové se présente comme un éleveur de brebis et insulte des écologistes respectueux des espèces protégées, madame Michèle Rivasi ne voit aucun conflit d’intérêt dans ce scandaleux et irrespectueux comportement d’un député européen.




Décidément nous n’avons pas le même sens de l’hommage, de l’écologie et du respect que les « responsables » d’EELV :

Documents joints

Répondre à cet article