Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > Aime ton prochain comme ta mère

Aime ton prochain comme ta mère

Une seule zone à défendre notre mère la Terre

mardi 28 octobre 2014, par Le CA du Réseau Zéro Nucléaire, Roger NYMO

"Les guerriers ne sont pas des guerriers au sens commun du terme.

En effet, le guerrier n’est pas quelqu’un qui fait la guerre, parce que personne n’a le droit de prendre la vie de quelqu’un d’autre.

Le guerrier, pour nous, c’est quelqu’un qui se met au service du bien d’autrui.

Sa tâche est de prendre soin des plus anciens, des sans-défense, de ceux qui ne peuvent plus subvenir à leurs besoins, et par-dessus tout, des enfants qui représentent le futur de notre humanité."

Tĥatĥanka Iyotĥanka alias Sitting Bull, né en 1831, assassiné le 15 décembre 1890.


JPEG - 196.4 ko
Hommage à Rémi Fraisse devant l’Hôtel de Ville de Paris, lundi 27/10/2014, photographie « Les Amis d’ABC’éditions »

Aux noms des associations Réseau Zéro Nucléaire (RZN), IDLE NO MORE France (INMF) et Les Jeûneurs Vigilants de Taverny (JVT), nous tenons à exprimer notre profonde tristesse, notre solidarité et notre soutien fraternel à la famille et aux proches de Rémi Fraisse, mort pour les droits de notre mère la Terre, qui sont les seuls droits garants de la vie de ses enfants qui l’aiment.

Nous exigeons l’arrêt immédiat et définitif du nuisible projet du barrage de Sivens, et l’interdiction immédiate de toutes les armes de jet aux forces de l’ordre militaires ou civiles sur l’encadrement des manifestations populaires.

Nous ne nous laisserons pas abattre sans réagir de manière non violente et solidaire.

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Roger NYMO trésorier et fondateur du Réseau Zéro Nucléaire, des Jeûneurs Vigilants de Taverny, coordinateur et fondateur de IDLE NO MORE France.

Nous ne regrettons pas d’avoir soutenu l’hommage du lundi 27 octobre 2014 devant l’Hôtel de Ville de Paris.

Malheureusement les médias de masse ne parlent aujourd’hui que de débordements et heurts.



Le silence de nos bougies est un réel démenti du politique et criminel entretien médiatique du bellicisme ambiant.

Partout les défenseurs de notre mère la Terre tombent, assassinés, torturés, disparus.

Partout, au delà de leurs morts et de leurs disparitions, de nouveaux mots les accablent, des mots criminels et pervers qui sournoisement tentent de faire de toutes ces victimes des êtres violents et irrespectueux.

Rémi aimait la botanique, et c’est parce qu’il aimait, qu’il avait courageusement répondu présent pour défendre la faune et la flore endémiques de la zone à défendre du Testet.

Rémi a été tué, la justice de notre pays doit malheureusement déterminer si son homicide est volontaire ou non.

Rémi est une victime non violente d’un système intrinsèquement belliciste, celui de la croissance obligatoire.

Le nuisible projet de barrage de Sivens est aujourd’hui un projet assassin, s’il devait malheureusement arriver à son triste terme, que nos larmes le remplissent.


Le prochain grand hommage non violent parisien au militant Rémi Fraisse est organisé par France Nature Environnement, dimanche 2 novembre 2014.

Plus d’infos en cliquant sur l’image ci-dessous :


Voir en ligne : Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du TESTET

Répondre à cet article