Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > Déclaration de PAIX

Déclaration de PAIX

Les États-nations tuent les peuples

jeudi 4 janvier 2018, par Roger NYMO

« Contre la stupidité, les Dieux eux-mêmes luttent en vain. »

Friedrich von Schiller (1759 - 1805)

« Prenez garde à vous-mêmes. Si ton frère a péché, reprends-le ; et, s’il se repent, pardonne-lui. »

Luc 17:3

La parole qui me porte m’a incité à répondre à ce que Jacques a dit :

JPEG - 460.8 ko
La stratégie du choc (La montée d’un capitalisme du désastre)

Les derniers vestiges, sur la place de la République parisienne, des émouvants hommages populaires aux trop nombreuses victimes collatérales des excellentes ventes d’armes françaises, ont été effacés, par les services municipaux de la ville de Paris, durant l’été 2016.

JPEG - 390.8 ko
Quelle société voulons-nous construire ?

Seul vestige officiel, un chêne planté par des glands.

JPEG - 340.9 ko
La grande oeuvre de l’humanité c’est la paix.

Toutes les dangereuses radicalisations des discours doivent être dénoncées, car elles préfigurent toujours de nouvelles et criminelles actions violentes illégales, qualifiées cyniquement et rétroactivement d’extrajudiciaires :

...si on laisse la rue imposer son point de vue, on verra ce terrorisme vert faire la loi sur bien des sujets, comme les centrales nucléaires, les tracés de tgv, l’implantation des centres de gestion des déchets. Et on passera un jour d’un terrorisme vert à une dictature verte. Cette question se pose aussi pour les entreprises, qui doivent à la fois satisfaire leurs actionnaires, à la recherche de profits immédiats, et servir les intérêts de long terme de leurs consommateurs, de leurs salariés...

Jacques Attali

(Source : http://blogs.lexpress.fr/attali/201...)

JPEG - 363.5 ko
L’amour plus fort que la haine.

Je me permets de rappeler à Monsieur Jacques Attali, président de la Commission pour la libération de la croissance française (Commission Attali), que les intérêts à long terme des ukrainiens n’ont pas déterminé les choix contestables et dispendieux, qui furent les siens et qui justifièrent sa démission du poste de président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) :

...le « Financial Times », quotidien des milieux d’affaires britanniques, a joué un rôle prépondérant, s’est focalisée sur le train de vie de la BERD. Les accusations ont porté sur le coût d’installation du siège de la banque (55 millions de livres) et notamment sur la destruction des revêtements de marbre, remplacés par d’autres plus luxueux, pour une facture de 750.000 livres. Le goût de Jacques Attali pour les avions particuliers a été abondamment souligné, de même que le laxisme des procédures et des contrôles budgétaires, qui laissaient apparemment une grande latitude à la direction de l’établissement...

(Source : https://www.lesechos.fr/28/06/1993/...)

Lorsque les urnes donnent tort à ces oligarchies violentes et autoritaires et à leurs courtisans intéressés, qui ne connaissent aucun repentir, comme ce fut le cas lors du référendum du 29 mai 2005, en France, alors nous pouvons faire, rétroactivement, le triste constat, que ni les urnes, ni la rue, ne peuvent s’opposer aux décisions des conseils d’administrations des sociétés transnationales, ni à celles de leurs ministres ; leurs abominables gouvernances s’imposent sournoisement et violemment à nous.

JPEG - 429 ko
Solidarité inter-populaire.

Cette sournoiserie maligne s’exprime grâce à d’astucieux syllogismes :

Un cheval bon marché est rare,

un cheval rare est cher,

un cheval bon marché est cher.

JPEG - 55.8 ko

Dans le cas qui nous occupe :

La République est la défense du bien commun,

menacer le bien commun est terroriste,

s’opposer aux décisions républicaines est terroriste.

JPEG - 44.2 ko
Cliquez pour exploser de rire !

Qu’il s’agisse de furoncles nucléaires, de balafres à grande vitesse ou de lieux pour stocker les énormes quantités de résidus dangereux produits par tous les profitables et destructeurs gaspillages industriels, les autochtones, fussent-ils non violents, sont d’abominables terroristes qui prétendent anti-démocratiquement s’opposer aux irréversibles dégradations des territoires auxquels ils appartiennent et aux disparitions de toutes les espèces vivantes qui freinent le progrès de la sainte croissance des profits militaro-industriels.

La démission de la BERD, de Monsieur Jacques Attali, que je trouve méritée, était-elle liée à une attention négative croissante de la presse, instrumentalisée par un lobby financier anglo-saxon, voire par le puissant lobby américain des femmes de chambre ?

JPEG - 172.4 ko
Cliquez pour rejoindre les rangs des humoristes maladroits d’extrême-gauche cosmopolite !

Monsieur Jacques Attali fut, comme Monsieur Jean-Luc Mélenchon, un efficace thuriféraire de Monsieur François Mitterrand, pourquoi omet-il de nous rafraîchir la mémoire au sujet de la défense des intérêts communs, nucléaires et métallurgiques, de la France, qui ont motivé les acquisitions opaques et indirectes d’actions de la société American National Can (ANC) par le plus haut magistrat de la cinquième République française de l’époque ?

A quel moment, tout le peuple français (consommateurs, salariés et citoyens exclus des systèmes électoraux frauduleusement qualifiés de démocratiques) a-t-il donné son accord au développement d’une filière nucléaire en France ?

Est-il terroriste de défendre la vie d’une personne sans papier en danger de mort ?

Est-il terroriste d’empêcher l’extinction d’une espèce endémique menacée de disparition par des activités extractivistes et industrielles ?

Les ors républicains sont-ils au Capitole ce que la paille vertes des cahots bios seront à la roche Tarpéienne ?

Cette soif de fraternité, d’égalité et de respectueuses libertés communes, est-elle intrinsèquement terroriste ?

Trouvez-vous normal, Monsieur Jacques Attali, que le terroriste Rémi Fraisse ait bénéficié d’un non lieu ?

Le sexisme est-il soluble dans la sainte croissance ?

Quid des tragiques situations des populations européennes qui appartiennent aux territoires de Biélorussie, de Géorgie et d’Ukraine ? :

Pensez-vous que la BERD devrait enfin se soucier financièrement de la santé des centaines de milliers d’enfants biélorusses gravement malades des terribles et durables conséquences sanitaires de l’abominable catastrophe nucléaire de Tchernobyl ?

Par qui est financé le criminel mess-maker européen Mikheïl Saakachvili ?

Devra-t-on attendre l’année 2065, pour que la Cour pénale internationale (CPI) s’occupe du cas de Monsieur Mikheïl Saakachvili et analyse les complicités criminelles éventuelles aux seins des institutions des USA et de l’UE ?

Le goût de Monsieur Jacques Attali pour les avions privés est-il la garantie de son intégration parfaite au sein de l’actuelle équipe gouvernementale de la cinquième chose publique en marche insoumise, le met-il au terroriste diapason de ses meilleurs alliés et clients ?

Les équilibres géostratégiques émergent-ils de notre éthologie, de nos structures familiales et de nos choix culturels ?

Que doit-on craindre de Léviathan ?

JPEG - 52.1 ko
Qui finance les mouvances non violentes terroristes ?

Approuvez-vous, comme moi, les propos de Monsieur Emmanuel Todd ? :

...L’injustice commise à l’encontre des Palestiniens, jour après jour, par la colonisation israélienne de ce qui leur reste de terres, est en elle-même une négation du principe d’égalité, fondement de la démocratie...

Emmanuel Todd

Après l’Empire - Essai sur la décomposition du système américain - Gallimard - 2002 - page 135 - ISBN 2-07-076710-8

Est-ce la main invisible des marchés qui affame et bombarde les populations de la bande de Gaza ?

Quid des traces de polonium 210 sur les derniers effets de feu Yasser Arafat ?

Doit-on suspecter les gisements off-shore de gaz naturel de l’est méditerranéen d’armes économiques contre la fédération de Russie et l’Iran ?

Peut-on prétendre vouloir le bien commun des populations européennes en les divisant et en omettant sciemment de signaler les dizaines de milliers de victimes des guerres européennes ?

Peut-on parler de terrorisme institutionnel lorsque la police et la gendarmerie peuvent tuer ou mutiler impunément des citoyens ?

La seule chose à propos du nuisible projet aéroportuaire de NDDL sur laquelle nous sommes en accord :

...Pour ma part, je déciderai de ne pas construire cet aéroport...

Jacques Attali

Pour ma part, préconiser d’euthanasier la ZAD de NDDL, comme préalable obligatoire à l’abandon administratif et définitif de ce nuisible projet technocratique est stupidement bureaucratique, voire dangereusement criminel.

JPEG - 440 ko
Plus d’infos en cliquant sur l’affiche.

Un grand rassemblement militant, non violent, est prévu à Notre-Dame-des-Landes le 10 février 2018, au lendemain de l’échéance de validité de la déclaration d’utilité publique.

JPEG - 239.6 ko
Les États-nations et les transnationales tuent les peuples.

Le dimanche 7 janvier 2018, de 17h00 à 20h00, place de la République, à Paris, se tiendra un rassemblement non violent, intitulé :

Les États et les transnationales assassinent les peuples !

Ce rassemblement en hommage à toutes les victimes des violences armées (politiques, industrielles et sociales), est ouvert à toutes et tous, par contre les drapeaux et banderoles, d’États-nations, de partis politiques et de syndicats ne seront pas les bienvenus.

Pourquoi ?

Les intérêts des gouvernements des États-nations ne correspondent pas à ceux des peuples, les intérêts des états-majors des partis politiques ne correspondent pas à ceux des citoyens et les intérêts des états-majors des syndicats ne correspondent pas à ceux des travailleurs.

La veille, je participerai solidairement à la manifestation en hommage au trois militantes kurdes assassinées à Paris dans la matinée du 9 janvier 2013.

Les États-nations s’arment et s’unissent contre tous les peuples, peuples que les oligarchies craignent, voilà pourquoi le petit Cron recevra officiellement le terroriste Recep Tayyip Erdoğan :

Comme quoi les politiques terroristes et intergouvernementales d’assassinats ciblés, qu’elles soient mises en œuvre par des actions directes ou par drones interposés, restent résolument illégales et totalement criminelles.

Les complices locaux de ces actes terroristes internationaux vivent aujourd’hui dans la crainte des actions de résistance non violente, qui viendraient diminuer voire tarir les tribus versés par des populations prisonnières de leurs propres territoires, tribus versés aux collaborateurs des gouvernances locales.

Citoyens captifs, lorsque nous avons la chance de vivre dans des États-nations « démocratiques », nous avons le devoir de choisir des chefs parmi les choix proposés par nos gouvernances locales.

Les États-nations, existants et putatifs, s’affrontent, il se font un devoir de détruire les infrastructures vitales aux populations des territoires dont ils convoitent la lucrative gestion. Ces populations qui fuient les violences institutionnelles cherchent refuges auprès d’États-nations, qui, au mieux, les traiteront comme des patates chaudes, et au pire les rançonnent, les exploitent et parfois les tuent, s’ils représentent une charge économique que les actionnaires, copropriétaires des choses qui devraient être publiques, refusent de payer.

Dépêche-toi frère Jacques, le temps du repentir touche à sa fin.

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Ci-dessous, l’interview d’un militant kurde par Roger Nymo, pour radio RADAR, durant la marche parisienne du 6 janvier 2018, organisée par la coordination nationale solidarité Kurdistan :

Voir en ligne : Les États et les transnationales assassinent les peuples !

Répondre à cet article