Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > Retour vers le FUTUR

Retour vers le FUTUR

100 jours normaux avant la tempête ...

lundi 13 août 2012, par Roger NYMO

« Que pouvons-nous savoir du futur ? »

La questions peut paraître totalement farfelue au premier abord !

Pourtant, n’est-elle pas équivalente à celle-ci :

« Que connaissons-nous exactement de notre passé ? »

En effet ! Si je devais faire le décompte non exhaustif des échanges épistolaires entre le premier et le onze mars 2011 sur la liste [rezo-debat] du Réseau « Sortir du nucléaire » nous aurions un aperçu saisissant d’une criminelle forme de cécité passée que nous pourrions aisément extrapoler afin de pouvoir prendre la mesure de l’inconscience présente de ceux qui s’autoproclament encore aujourd’hui « coordinateurs » et « décideurs » des luttes antinucléaires françaises locales, nationales et internationales ...


Premier mars 2011


Une dépêche de l’Agence France Presse est transmise avec ce titre : « Voilà quelqu’un qui sait de quoi il parle ... » par Monsieur X, membre de la liste [rezo-debat].

AFP | 01.03.11 | 18h01

25 ans après, il faut encore tirer les leçons de Tchernobyl (Gorbatchev)

Le monde doit tirer les leçons de Tchernobyl et privilégier d’autres sources d’énergie que l’atome, tout en se méfiant des actes de terrorisme visant des installations nucléaires, insiste Mikhaïl Gorbatchev qui se trouvait à la tête de l’URSS en 1986 lors de la catastrophe.

« Nous n’avons pas encore pris toute la mesure de cette tragédie qui nous rappelle de manière choquante la réalité de la menace nucléaire », résume le dernier président de l’Union soviétique dans un essai publié mardi par le Bulletin of Atomic Scientists, une organisation d’éminents scientifiques - dont de nombreux prix Nobel - qui évalue le risque nucléaire.

Le 26 avril 1986, à 01h23, le réacteur numéro 4 de la centrale soviétique de Tchernobyl, dans le nord de l’Ukraine, explose au cours d’un test de sécurité, causant la plus grande catastrophe du nucléaire civil.

Un accident qui a fait de 4.000 morts, selon les Nations unies, à des dizaines voire des centaines de milliers, selon les évaluations officieuses de diverses ONG.

C’est à la suite d’erreurs de manipulation que deux explosions font voler en éclats une partie de la centrale, libérant une colonne de fumée radioactive dans les airs qui contaminera les trois quarts de l’Europe. Le combustible nucléaire brûlera pendant plus de dix jours, rejetant des éléments radioactifs d’une intensité équivalente à au moins 200 bombes d’Hiroshima.

Pour M. Gorbatchev, 25 ans après, la catastrophe de Tchernobyl reste un « signal d’alarme » pour les pays utilisant l’énergie nucléaire ou ceux qui souhaiteraient s’en doter.

« Alors que la population mondiale continue de croître et que la demande d’énergie augmente, nous devons investir dans des sources d’énergie alternatives et durables - éolien, solaire, géothermie, hydroélectricité », estime l’ancien chef d’Etat, qui fête mercredi ses 80 ans.

Le dernier président de l’URSS exprime également son inquiétude devant les risques d’attaques terroristes contre des réacteurs nucléaires ou des sites de stockage de déchets radioactifs, sans oublier le risque de vol de matière fissile à des fins mal intentionnées.

« La catastrophe de Tchernobyl était accidentelle, liée à une technologie défaillante et des erreurs humaines. La catastrophe de demain pourrait quant à elle être intentionnelle », avertit Mikhaïl Gorbatchev.

Dans son texte, il assure avoir été prévenu de l’accident le 26 avril au matin, par un rapport transmis au Kremlin par le ministère concerné. Le Politburo, instance dirigeante de l’URSS, avait tenu alors une réunion d’urgence mais la gravité de la catastrophe n’avait pas été clairement établie à ce moment.

« Les premiers rapports restaient prudents et il a fallu attendre le lendemain, le 27 avril, pour apprendre qu’une explosion avait frappé une centrale nucléaire, tuant au moins deux personnes, et que des éléments radioactifs avaient été rejetés dans l’air », assure M. Gorbatchev.

C’est la Suède qui a alerté la communauté internationale le 28 avril, après avoir enregistré une forte hausse de la radioactivité au dessus de son territoire.


Voici ma réponse à cette dépêche de l’AFP qui étrangement semble avoir le consentement silencieux de toutes les personnes participantes à la liste [rezo-debat] (les identités sont masquées par respect pour les individus concernés) :

Bonjour monsieur X,

Tirer des leçons ?

Monsieur Mikhaïl GORBATCHEV est un des survivants, après vingt cinq années, de la catastrophe permanente de Tchernobyl, peut-être ne s’est-il pas personnellement penché sur le problème de la double explosions du jeune réacteur RBMK n°4 de production de plutonium (civil ?) de la centrale nucléaire Lénine, ce qui lui permet de pouvoir à 80 ans afficher une santé insolente (sans un seul mot de compassion pour le sort infernal des centaines de milliers de liquidateurs non pensionnés que le système dictatorial dont il était le chef au moment des faits a envoyé vers une mort certaine).

Monsieur Mikhaïl GORBATCHEV continue cyniquement à nous abreuver du message lénifiant des oligarchies criminelles, il a bien sûr tiré une leçon essentielle de toute cette histoire : son exploitation habile et sa durée illimitée peuvent assurer une rente viagère (en francs Suisses) intéressante pour sa fondation « Green Cross » : http://www.gci.ch/en/communication/news/news-of-green-cross-international/33-news/320-green-cross-launches-a-chernobyl-legacy-awareness-tour.

D’après ce sinistre prix Nobel de la paix, un défaut de conception, une erreur humaine ou une volonté de nuire, peuvent rééditer ce genre d’accident, pas un mot sur la nature mortifère de toute la filière nucléaire, ni sur l’effet Petkau.

Contrairement à la catastrophe perpétuelle de Tchernobyl, Monsieur Mikhaïl GORBATCHEV appartient au passé corps et âme, d’où il nous distille sa désinformation patriarcale, cruciforme, verte, consensuelle et totalement désintéressée.

Solidaire & AntiNUcléaire.

Roger NYMO Trésorier de l’association antinucléaire libre « Les Jeûneurs Vigilants de Taverny », adhérent de l’association « Enfants de Tchernobyl Bélarus » et de la CRIIRAD.


Deux mars 2011


...


Trois mars 2011


Bonjour à tous,

Voici le résultat provisoire des multiples manœuvres illégales de membres bénévoles de l’actuel Conseil d’Administration de notre Réseau « Sortir du nucléaire » aidés et soutenus par des salariés Lyonnais.

Le chèque de l’association « Les Jeûneurs Vigilants de Taverny » dont je suis le trésorier est toujours crédité au compte de notre Réseau « Sortir du nucléaire » malgré les tentatives de régularisation discourtoises de la part d’individus aussi vulgaires que médiocres.

L’association dont je fais partie a signé la Charte de notre Réseau « Sortir du nucléaire » ce qui visiblement n’est plus un critère déterminant d’adhésion.

Dans les faits, notre Réseau « Sortir du nucléaire » redoute toute forme d’expression démocratique, il est devenu une entreprise Lyonnaise qui exploite les luttes antinucléaires comme un fond de commerce lui appartenant en propre.

Avec l’association « Mouvement Citoyen Lotois pour la Sortie du Nucléaire » (à jour de ses cotisations et membre de notre Réseau "Sortir du nucléaire") nous avons rédigé la motion Réseau Zéro Nucléaire (http://www.sanurezo.org/MotionRZN.pdf) et les modifications statutaires qui sont son corollaire (Extrait : « Suggérer comme objectif de mettre le thème de la sortie du nucléaire au cœur du calendrier des élections politiques à venir sans comprendre que les promesses des politiques n’engagent que ceux qui les écoutent, relève d’une criminelle naïveté ou d’une totale duplicité. »).

Nous avons toujours agit pacifiquement et dans le domaine du débat idéologique, ce que nous continuerons de faire en ajoutant néanmoins une dimension de communication plus élargie dans les semaines à venir.

La normalisation actuelle n’est que l’ultime symptôme d’une crise profonde et systémique qui pourrait très prochainement voir son dénouement dans la consommation d’une rupture totale avec ceux qui la prêchent, la pratiquent, et l’érigent en dogme.

Pour refonder, il faut recréer des fondations et le chantier de déconstruction n’est pas à l’ordre du jour officiel de notre prochaine Assemblée Générale à cause de la terreur profonde qu’inspire aux technocrates salariés ou bénévoles la cohérente perspective d’un véritable Réseau antinucléaire horizontal et décentralisé.

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Roger NYMO Trésorier de l’association antinucléaire libre « Les Jeûneurs Vigilants de Taverny » , adhérent de l’association « Enfants de Tchernobyl Bélarus » et de la CRIIRAD


Parution au JO d’aujourd’hui de la Circulaire du 2 mars 2011 relative à la mise en œuvre de la loi n° 2010-1192 du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public. Date d’entrée en vigueur intégrale de la loi le 11 avril prochain.

Pour le Chernobyl month, on va bien rigoler.

@+

Madame X


Quatre mars 2011


Bonsoir Madame X,

Vous nous projetez déjà dans la perspective d’un mois d’alacrité continue à partir du premier avril prochain en nous rappelant l’interdiction de la dissimulation du visage dans l’espace public.

Je ne partage pas votre légèreté de traitement concernant les à-côtés que pourrait connaître l’hommage respectueux que nous devons tous aux courageux liquidateurs d’une catastrophe perpétuelle.

J’espère que leurs visages seront placardés partout afin que notre société du spectacle trouve rapidement le terme qu’elle mérite en décrétant un moratoire définitif sur toutes les technologies nucléaires mortifères.

Non les liquidateurs ne sont pas anonymes !

Amitié Solidaire & AntiNUcléaire.

Roger NYMO Trésorier de l’association antinucléaire libre « Les Jeûneurs Vigilants de Taverny » , adhérent de l’association « Enfants de Tchernobyl Bélarus » et de la CRIIRAD .

P.S. : http://www.sanurezo.org/spip.php?article5


Bonjour à tous,

Les informations qui nous parviennent au compte goutte sont plus inquiétantes que rassurantes :

[http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-...[Newsletter-Quotidienne]-20110304->http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-...[Newsletter-Quotidienne]-20110304]

On joue impunément avec nos vies ! Quel danger hypothétique peut encore cautionner ce genre d’exercices criminels ?

Le silence de notre Réseau « Sortir du nucléaire » sur tous les débats de fond qui devraient être les nôtres, est-il l’ultime symptôme de sa vacuité prospective militante ?

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Roger NYMO Trésorier de l’association antinucléaire libre « Les Jeûneurs Vigilants de Taverny » , adhérent de l’association « Enfants de Tchernobyl Bélarus » et de la CRIIRAD .


Cinq mars 2011


Bonjour à tous,

Dès les 19 et 20 mars prochain nous pourrons changer d’ère en refusant de signer un nouveau chèque en blanc à des personnes non élues qui se permettent dorénavant d’impulser la politique et la stratégie de notre Réseau « Sortir du nucléaire » et dont les actions militantes se résument à une pratique assidue de la défiscalisation antinucléaire qu’ils engloutissent majoritairement dans le financement des salaires de l’équipe directoriale Lyonnaise et dans la constitution d’un Réseau d’obligés.

Vous devez refuser de voter le rapport moral et le rapport financier d’individus peu scrupuleux qui confondent régler des comptes et rendre des comptes :

PDF - 10.3 ko

La croissance continue de l’endettement et la diminution parallèle des fonds propres de notre coordination antinucléaire représentent une impasse !

Ces mêmes personnes prétendent communiquer alors qu’elles nous désinforment, nous n’avons pas, depuis plus d’un semestre, d’information concernant l’absence de suite aux arbitraires convocations de trois salariés de notre Réseau « Sortir du nucléaire » par la DST à la veille de notre dernière Assemblée Générale : http://www.sortirdunucleaire.org/actualites/communiques/affiche.php?aff=698 !

Alors convocations providentielles ?

Aujourd’hui ces mêmes personnes non élues nous annoncent qu’elles participeront à notre premier Conseil d’Administration après notre prochaine Assemblée Générale sans pour autant avoir été élues administrateurs !

La direction de notre Réseau « Sortir du nucléaire » est clairement sortie du respect de nos statuts, du respect minimum des règles démocratiques, du respect des groupes et des militants antinucléaires.

Qu’ils soient administrateurs ou salariés ils se montrent discourtois avec ceux d’entre nous qui refusent l’arbitraire de leurs comportements autocratiques et inacceptables.

À travers un de ses représentants monsieur Jean-Luc VIALARD, le groupe « Mouvement Citoyen Lotois pour la Sortie du Nucléaire », signataire de notre motion Réseau Zéro Nucléaire, se trouve privé de libre expression sur les listes de discussion de notre Réseau « Sortir du nucléaire », sans faire l’objet d’aucune poursuite pour diffamation ou d’aucun démenti, les questions qu’il nous a posé sont considérées comme calomnieuses et insultantes par une personne qui nous écrit sans ambiguïté l’orientation partisane de ce qu’il veut nous présenter comme étant sa conception de la modération !

Notre association pacifiste et antinucléaire « Les Jeûneurs Vigilants de Taverny » n’a rien a prouver concernant ses engagements clairs dans la lutte sans merci contre le lobby nucléaire mortifère : http://www.sanurezo.org/spip.php?article11.

Pourtant elle s’est vue traitée illégalement et cavalièrement par de grossiers personnages, suite à sa signature de notre Charte, comme une création artificielle et opportune, certains ont poussé le courage jusqu’à m’insulter personnellement dans le cadre de courriels privés.

Il est temps de nous reconstruire par la base sur l’objectif de nos luttes : l’arrêt immédiat de la filière nucléaire mortifère !

Il est temps de comprendre que notre direction actuelle comme monsieur Mikhaïl GORBATCHEV appartient définitivement au passé, il ne s’agit pas de « gérer » une situation mais de changer une situation.

La démocratie est la seule arme véritablement antinucléaire !

Les 19 et 20 mars prochains cette arme sera entre vos mains pour défendre le seul parti d’opposition : le parti de la vie.

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Roger NYMO Trésorier de l’association antinucléaire libre « Les Jeûneurs Vigilants de Taverny » , adhérent de l’association « Enfants de Tchernobyl Bélarus » et de la CRIIRAD .

P.S. : Vous avez un peu d’argent ? Gardez le pour financer l’Institut BELRAD à travers l’association « Enfants de Tchernobyl Bélarus », Enfants de Tchernobyl Bélarus - 65, quai MAYAUD - 49400 SAUMUR (France), pas la peine d’attendre le premier avril !


Bonsoir à tous,

La lecture d’un courriel de madame Chantal X est véritablement édifiante !

Le voici dans son intégralité en tant que pièce à verser pour la préparation de notre prochaine Assemblée Générale des 19 et 20 mars prochain à Aubervilliers :

Aux groupes, donateurs et sympathisants du Réseau « Sortir du nucléaire »,

Bonjour,

En avril 2009, j’ai été à l’initiative d’un article publié dans la revue du réseau SDN de l’été 2009. Il était intitulé « Niger : soutenons le projet AGHIR IN MAN-CRIIRAD ».

http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=sinformer&sousmenu=revue&page=article&id=572&num=43

Ce projet a pour but notamment d’informer la population sur les dangers de la radioactivité suite à l’extraction des mines et d’obliger l’exploitant à mettre en œuvre des mesures de radioprotection et de confinement. La CRIIRAD sollicitait du Réseau « Sortir du nucléaire », pour l’association locale nigérienne AGHIR IN MAN une somme de 5000 euros pour l’achat d’un véhicule.

Cet article de juillet 2009 a été plébiscité par les lecteurs de la revue du réseau, qui ont fait parvenir 11 800 euros de dons au réseau pour AGHIR IN MAN. Cette information a été donnée aux administrateurs mi-novembre 2009.

Les 5000 euros pour le véhicule ont bien été remis à AGHIR IN MAN en novembre 2009 et l’acquisition du véhicule faite en décembre 2009. Mais j’avais fait remarqué dès novembre 2009 que le projet AGHIR IN MAN-CRIIRAD ne comportait pas seulement l’achat d’un véhicule mais de nombreux volets, qui pouvaient être financé par l’excédent récolté ( 11 800- 5000= 6800 euros). Le réseau connaissant depuis novembre des problèmes de trésorerie (j’ai même avancé temporairement les 5000 euros pour que le projet d’achat du véhicule ne capote pas), ma proposition a été repoussée à plus tard.

Début septembre 2010, j’ai adressé un courriel aux membres du CA du réseau SDN, rappelant ces faits et leur demandant « que cette somme de 6800 euros soit le plus rapidement versée au projet AGHIR IN MAN-CRIIRAD, avant le 30 septembre 2010. Les donateurs se sentiraient trompés s’il en était autrement. »

Plusieurs échanges de courriels entre les membres du CA et moi-même ont eu lieu durant ce dernier trimestre 2010 mais sans résultat.

Début décembre 2010, l’association AGHIR IN MAN informait de ruptures de digues sur le site minier d’Arlit, laissant s’échapper plusieurs millions de litres d’effluents radioactifs. Devant cette situation urgente, une campagne de prélèvements et d’analyses a été effectuée et coordonnée par la CRIIRAD. J’ai relancé à nouveau les membres du CA pour le versement, le besoin étant urgent. La décision du CA vient de me parvenir ce 17 février 2011, c’est seulement une partie qui sera versée, 3000 euros.

Etant à l’initiative de cet article qui avait suscité votre générosité, je me devais de vous informer de la situation. Il reste primordial que le CA du Réseau reverse entièrement le reliquat au projet AGHIR IN MAN-CRIIRAD, la volonté des donateurs doit être respectée.

Voici ce que j’écrivais dans le mail du 22 octobre 2010 pour convaincre les membres du CA :

"Le projet AGHIR IN MAN-CRIIRAD avance malheureusement au ralenti par manque de fonds. LaCRIIRAD doit assurer en permanence la survie de cette association locale nigérienne et a du payer les arriérés de plusieurs mois de salaire de sa secrétaire. Son président Amoustaphen Alhacen fait preuve de courage et de persévérance alors qu’il doit faire face à une mise à l’écart, une amputation de son salaire de moitié, …. Si cette association disparaît, cela découragera tout effort de la population autochtone de faire reconnaître les dégâts sanitaires des mines d’uranium et ruinera tout le combat militant pour stopper l’extraction de l’uranium, au moment où s’ouvrent de toutes parts des projets miniers au Niger, dans d’autres pays en Afrique et ailleurs dans le Monde. Quel travailleur nigérien des mines d’uranium osera braver à nouveau son employeur si cette association disparaît par manque d’aide des militants occidentaux ?

Or le réseau SDN détient depuis plus d’un an des fonds dédiés à ce projet à hauteur de 6800 euros. Daniel Roussée, trésorier du Réseau « Sortir du nucléaire », faisant partie de l’équipe précédente connaît très bien l’existence de ces fonds depuis novembre 2009 ainsi que le projet AGHIR IN MAN / CRIIRAD et les faits que j’ai rappelés dans les messages précédents. Connaissant le projet très étoffé exposé en 15 pages, en ligne sur le site de la CRIIRAD, c’est la direction du réseau qui aurait du se mettre en relation avec la CRIIRAD et l’informer du reliquat disponible. La direction du réseau mise en place depuis l’AG de février (dans les conditions que l’on sait) porte une responsabilité dans la rétention de ces fonds.

Tandis qu’ AREVA achète la collaboration de Sherpa à ses Observatoires de la Santé en lui versant 80 000 euros, une association locale AGHIR IN MAN risque de disparaître parce que les fonds envoyés par des centaines de donateurs au Réseau « Sortir du nucléaire » pour la soutenir dans son action, ne lui seront parvenus qu’en partie. Ce reliquat de 6800 euros doit être versé au plus vite au projet AGHIR IN MAN-CRIIRAD sans tracasserie administrative supplémentaire."

Chantal X

Je n’ai rien à ajouter si ce n’est : « Merci madame Chantal X. »

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Roger NYMO Trésorier de l’association antinucléaire libre « Les Jeûneurs Vigilants de Taverny » , adhérent de l’association « Enfants de Tchernobyl Bélarus » et de la CRIIRAD.


Bonsoir,

D’où M. Nymo tire-t-il ses chiffres pour 2010 sachant que les comptes 2010 du Réseau ne seront publié qu’après leur validation par l’AG des 19 et 20 mars 2011 ? de même que le rapport financier qui s’y rapporte.

Comment peut-il vous appeler à refuser de voter un document dont il ne connaît pas la teneur ? tout en qualifiant « d’individus peu scrupuleux » ;leurs auteurs.

Il fait là, la démonstration que c’est bien lui qui confond « régler des comptes et rendre des comptes ».

Merci à M. Nymo de cesser ses allusions injurieuses.

Jacques X


Six mars 2011


Bonsoir à tous,

Voici le retour de sa suffisance Jacques X qui loin de me présenter ses plus plates excuses pour le grossier « torche cul » qu’il m’a fait parvenir à mon domicile par l’intermédiaire d’une de ses collègue nous joue aujourd’hui le rôle pathétique du comptable amnésique !

Je sors ces chiffres d’un document volontairement abscons et passionnant comme un annuaire téléphonique :

http://www.sortirdunucleaire.org/connaitre/RMF-AGE2010.pdf

Monsieur le Directeur Financier la mémoire va-t-elle vous revenir ou bien s’est-elle définitivement perdue avec votre courtoisie ?

Vous allez devoir rendre des comptes !

Il va être périlleux les 19 et 20 mars prochains de tenter de faire diversion une nouvelle fois en jouant au bonneteau !

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Roger NYMO Trésorier de l’association antinucléaire libre « Les Jeûneurs Vigilants de Taverny » , adhérent de l’association « Enfants de Tchernobyl Bélarus » et de la CRIIRAD.


« Une erreur n’est pas une vérité parce qu’elle est partagée par beaucoup de gens, tout comme une vérité n’est pas fausse parce qu’elle est émise par un seul individu. »

M.K. GANDHI

Bonjour à tous,

Mon ami le militant antinucléaire Jean-Luc VIALARD est privé autoritairement et unilatéralement de droit d’expression sur cette liste [rezo-debat].

C’est donc à moi que revient le devoir de vous transmettre cet important document qui à moins de deux semaines de notre prochaine Assemblée Générale vient éclairer certaines réalités que notre démocratique direction actuelle préférerait occultes.

Bien sûr, ces informations factuelles pourront être facilement qualifiées de manière péremptoire d’insinuations calomnieuses et injurieuses par ceux qui n’hésitent pas à instrumentaliser notre Réseau « Sortir du nucléaire » contre toute forme d’opposition pacifique et argumentée.

Je le répète : « Vous devez refuser de voter le rapport moral et le rapport financier d’individus peu scrupuleux qui confondent régler des comptes et rendre des comptes ».

Parce que résister à l’arbitraire n’est pas un droit mais un devoir !

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Roger NYMO Trésorier de l’association antinucléaire libre « Les Jeûneurs Vigilants de Taverny » , adhérent de l’association « Enfants de Tchernobyl Bélarus » et de la CRIIRAD.

Communiqué de Stéphane Lhomme transmis pour information sur la liste [rezo-debat] par mes soins :

Informations à connaître avant l’AG du Réseau (19/20 mars)

Les putschistes qui se sont accaparé le Réseau Sortir du nucléaire depuis un an ont des méthodes bien au point. Par exemple, comme démontré ci-dessous, ils ont avant chaque AG un « matelas » de plus de 20 voix lyonnaises.

Or, du fait des pratiques bureaucratiques mises en œuvre, la base participe de moins en moins aux AG au cours desquelles les décisions sont adoptées avec à peine quelques dizaines de voix. Par exemple, lors de la précédente AG, le rapport moral a été adopté (de justesse d’ailleurs) avec 65 pour (sur 875 voix théoriques puisque sont annoncées 875 associations fédérées, mais il y en a à peine 300 qui cotisent encore)

On comprend donc aisément le poids décisif de la grosse vingtaine de voix dont disposent à l’avance les putschistes lyonnais (Philippe X et ses séides)

Voici des données édifiantes de l’AG de l’an dernier :

  • LGDB : 1 voix + une procuration = 2 voix

LGDB est la structure financière de Jacques X (le financier opaque du Réseau). Elle est considérée comme une association militante et a donc droit de vote ! Elle est basée dans les mêmes locaux que le Réseau.

  • HESPUL, structure lyonnaise dont le même Jacques X fait partie : 1 voix + 1 procuration = 2 voix Note : la procuration est celle du Groupe des ELUS VERTS au Grand LYON (qui ont donc donné procuration aux putschistes !)
  • LES VERTS RHONE + Procuration du groupe : LES VERTS RHONE-ALPES = 2 voix Sauf erreur (je suis prêt à rectifier s’ils infirment), ils ont voté pour le putsch.
  • CIMES + la RUCHE de l’écologie : 2 voix + 1 procuration = 3 voix CIMES aussi a son adresse au local du Réseau (!) et a pour contact T. X, qui soutient les putschistes... et qui représentait la RUCHE de l’écologie !
  • la revue SILENCE + la Ligne d’Horizon : 2 voix + 1 procuration (Maison de l’écologie de Lyon) = 3 voix SILENCE a délégué 2 administrateurs putschistes (Michel X et J-Marc X) qui ne sont d’ailleurs resté que le temps de me licencier (c’était leur mission). La voix de La ligne d’Horizon était détenue par...Jean-Marc X. Quant à la maison de l’écologie de Lyon, elle est historiquement liée à... la revue SILENCE ! Silence est aussi dans les mêmes locaux que le Réseau !
  • LE P TIT GAVROCHE 1 voix + 1 procuration = 2 voix Cette « association » est animée par E. X qui travaille... pour la revue SILENCE !
  • ENVIRONNEMENT CONSCIENT 1 voix + 1 procuration (LES VERTS DROME) = 2 voix Cette asso, représentée par le putschiste Saint-X (celui qui exclue actuellement des listes de diff du Réseau toute personne qui ose critiquer le putsch !) n’est pas lyonnaise mais a aussi une procuration de Verts de la région Rhone-Alpes
  • MERLINOS : 1 voix C’est l’association - basée aussi dans les locaux du Réseau ! - du barde Yves X, le sonorisateur qui, en pleine AG, a coupé le micro à ceux qui se prononçaient contre le putsch. Il est « dédommagé » par la caisse du Réseau et donc redevable aux putschistes.
  • RHONE ALPES SANS NUCLEAIRE = 1 voix + 2 procurations = 3 voix Il s’agissait de deux procuration détenues par deux administrateurs putschistes (S X et C X) adhérents de RHONE ALPES SANS NUCLEAIRE . Ne riez pas : RHONE ALPES SANS NUCLEAIRE est bien sûr basée dans les mêmes locaux que le Réseau !

Cela fait donc exactement 20 voix pour une clique d’une dizaines de personnes. A comparer avec les vrais groupes militants qui ont parfois 50 ou 80 adhérents et qui ont droit à une voix...

Qui plus est, ces voix putschistes sont détenues souvent par l’intermédiaire d’associations « fantômes » n’ayant ni adhérents ni activité antinucléaire sur le terrain. Et encore, il existe d’autres assos lyonnaises qui ont voté pour le putsch et dont je ne peux que soupçonner la collaboration avec les dirigeants du Réseau : il est possible, voire probable, que le « matelas » détenu par Philippe X soit plutôt de 25 voix, voire plus... (c’est d’ailleurs Philippe X qui collecte les procurations vierges qui arrivent chaque année au siège, et qui les distribue prioritairement à ses complices, bien sûr).

Enfin, je rappelle que, contrairement à ce que tentent de faire croire les putschistes, c’est bien eux que je combats et surtout pas le Réseau. Ils ne sont pas le Réseau, ce sont des imposteurs, des tricheurs, des menteurs. Ils décrédibilisent la lutte antinucléaire.

Stéphane Lhomme.


Bonjour à tous,

Voici en pièce jointe la lettre recommandée que j’ai envoyé au Conseil d’Administration de l’association « Maison de Vigilance de Taverny » le 11 mai 2010 suite à ma radiation illégale :

PDF - 16 ko
LRAC_MVT

Courant juin 2010 j’ai été interrogé (mon interrogatoire a été enregistré dans son intégralité avec mon autorisation par monsieur Dominique LALANNE) par trois membres du Conseil d’Administration de l’association « La Maison de Vigilance de Taverny », cela représente environ deux heures d’enregistrement que malgré mes demandes je n’ai jamais pu obtenir en copie.

À l’issu de cet interrogatoire il a été décidé de surseoir à ma radiation ! J’ai donc eu « la surprise » une semaine avant le jeûne 2010 de Taverny de recevoir une lettre recommandée qui officialisait celle-ci.

J’invite chacun d’entre vous à demander à monsieur Dominique LALANNE ( do.lalanne@wanadoo.fr ) que celui-ci mette l’intégralité de mon interrogatoire à la disposition de tous sur son compte auto promotionnel Dailymotion ( http://www.dailymotion.com/dominiquelalanne ), s’il a ce courage vous pourrez y entendre de nombreuses informations inédites et surprenantes, bien sûr si vous avez des questions à me poser je me ferai un plaisir d’y répondre.

En cliquant sur son nom vous accéderez à un début d’explication à propos de l’origine de l’association « Les Jeûneurs Vigilants de Taverny ».

Grâce à madame Isabelle X nous avons appris le 23 février dernier que notre Réseau « Sortir du nucléaire » à travers la salariée Laura X n’a pas jugé bon de prévenir le groupe « Sortir du nucléaire 13 » de la création d’un nouveau groupe SDN à Toulon.

Ainsi l’actuelle direction de notre Réseau « Sortir du nucléaire » se comporte comme la maison mère d’un groupe de franchisés, nous comprenons mieux l’empressement qu’ils mettent à nous proposer de voter ce préambule à nos statuts les 19 et 20 mars prochains :

2) Modification des statuts : ajout d’un préambule

Préambule :

Le Réseau est une fédération qui réunit des groupes membres et des membres individuels. Chaque groupe adhérent dispose d’une voix au sein de l’Assemblée générale délibérante. Le Réseau est administré par un Conseil d’administration élu par l’Assemblée générale.

Le Réseau soutient et amplifie les luttes antinucléaires locales.

Le Réseau travaille au renforcement du maillage du territoire, donc encourage et suscite l’émergence de dynamiques locales.

Le Réseau impulse, coordonne et participe à des actions d’ampleur nationale et internationale, et effectue un travail médiatique et politique.

En résumé aucun soutien aux initiatives locales qui sont en opposition avec les choix politiques et médiatiques qui viendront de la direction Lyonnaise.

Voilà une nouvelle raison de refuser de voter le rapport moral et le rapport financier qui vous seront présentés les 19 et 20 mars prochains.

Sans ce « quitus » toutes leurs laborieuses et antidémocratiques manœuvres s’effondreront !

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Roger NYMO Trésorier de l’association antinucléaire libre « Les Jeûneurs Vigilants de Taverny » , adhérent de l’association « Enfants de Tchernobyl Bélarus », adhérent de la CRIIRAD.


Sept mars 2011


Bonjour à tous,

Il reste encore 12 jours pour soumettre aux groupes de notre Réseau « Sortir du nucléaire » de quoi exercer leurs esprits critiques avant que débute notre prochaine Assemblée Générale des 19 et 20 mars prochains à Aubervilliers.

Il faut revenir sur le choix des dates de tenue de cette prochaine Assemblée Générale et sur les précisions que le militant antinucléaire monsieur Michel X nous a confié le 11 janvier dernier :

« ... Quand j’ai découvert que la date de l’AG du Réseau SDN avait lieu le week-end du premier tour des cantonales, j’ai poussé mon coup de gueule. Il nous a été répondu que c’était difficile d’organiser une AG, qu’il fallait s’y prendre des mois à l’avance, qu’il n’y avait pas de dispo, etc ... Or, pendant 40 années mon métier a été la communication audiovisuelle et événementielle. Une militante Auboise “déterminée” m’a donc supplié de vérifier. J’ai fini par m’exécuter et j’ai pris mon téléphone ce matin. Le Centre International de Séjour d’Aubervilliers n’est pas débordé le week-end. De nombreux week-end sont disponibles dont ceux du 12-13 février et du 2-3 avril... L’excuse de l’organisation du Tchernobyl Day est irrecevable. La pêche aux idées auprès des groupes n’est même pas encore initiée. La gouvernance actuelle se moque des cantonales. La gouvernance actuelle se fout de notre gueule. Bien cordialement ... » Le 27 février dernier monsieur Michel X me demandait de vous transmettre ce message :

« ... Que l’AG se termine de bonne heure, afin que les honnêtes citoyens puissent avoir le temps d’aller voter pour les candidats antinucléaires .... »

Intéressons-nous maintenant au déficit total de communication concernant les suites des convocations par la DST de trois salariés de notre Réseau « Sortir du nucléaire » à la veille de notre dernière Assemblée Générale :

Le 1er juillet 2008, la DST a fusionné avec la Direction centrale des Renseignements généraux au sein d’une nouvelle direction qui a pris le nom de : Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DCRI)

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Direction_de_la_surveillance_du_territoire

16/06/2010 Convocation par la DST : le Réseau « Sortir du nucléaire » refuse l’arbitraire

La Direction de la Surveillance du Territoire (DST) a convoqué aujourd’hui au Ministère de l’Intérieur le directeur et les deux webmestres du Réseau « Sortir du nucléaire ».

Source : http://www.sortirdunucleaire.org/actualites/communiques/affiche.php?aff=698

Doit-on soupçonner une manœuvre de dernière minute derrière cette fusion (pro nucléaire ?) datant à l’époque des faits de presque deux années ?

Nous devons aussi nous interroger sur la pluralité de la ligne éditoriale de notre revue « Sortir du nucléaire » en feuilletant ensemble le n°46 de l’été 2010 :

Tout d’abord voici un dessin qui a du particulièrement plaire au militant antinucléaire Michel X :

JPEG - 265.8 ko
N’en jetez plus !

Ensuite une militante de base nous donne son sentiment sur l’origine de « l’embrouille » :

JPEG - 252.9 ko
Courage ...

Les gens sensibles et intelligents font preuve d’un « fair play » remarquable, ils vont continuer pacifiquement à communiquer sur les graves dérives antidémocratiques de notre Réseau « Sortir du nucléaire ».

Il ne me reste plus qu’à proposer un article à monsieur Xavier X « responsable des publications » pour le prochain numéro de notre revue « Sortir du nucléaire » :

Le militant pacifiste antinucléaire Roger NYMO trésorier de l’association « Les Jeûneurs Vigilants de Taverny » signataire de la Charte de notre Réseau « Sortir du nucléaire », adhérent de l’association « Enfants de Tchernobyl Bélarus » et de la CRIIRAD jeûnera durant la tenue de notre Assemblée Générale des 19 et 20 mars prochains devant le Centre International de Séjour d’Aubervilliers afin d’interpeller les sympathisants et les militants antinucléaires sur le déni de démocratie que représente l’exclusion autoritaire de toute forme d’opposition à la politique unilatérale, autoritaire et univoque de l’actuelle direction de notre Réseau « Sortir du nucléaire ».

Notre Réseau « Sortir du nucléaire » pourra bien sûr demander la protection des forces de l’ordre contre cette inacceptable, provocatrice, lâche et agressive initiative isolée.

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Roger NYMO Trésorier de l’association antinucléaire libre « Les Jeûneurs Vigilants de Taverny » , adhérent de l’association « Enfants de Tchernobyl Bélarus », adhérent de la CRIIRAD, et gland honoraire de notre Réseau « Sortir du nucléaire » depuis mars 2011 sur proposition de monsieur Jean-Yvon X.


Monsieur Roger NYMO,

Depuis plusieurs mois vous envoyez des mails dilatoires et renvoyez régulièrement vers un site qui, à longueur d’articles, dénigre les gens qui travaillent pour le Réseau Sortir du Nucléaire.

Vous venez de franchir un pas supplémentaire à travers les termes que vous avez utilisé dans votre mail du 6 mars 2011 envers des salariés qui, en la matière, n’ont fait qu’appliquer des décisions du Conseil d’Administration.

Comme d’autres personnes sur ces listes, vous avez délibérément poussé le bouchon très loin pour pouvoir ensuite crier à la censure...

Le CA en tant qu’employeur est responsable d’assurer le respect dû aux salariés du Réseau et ne peut tolérer plus longtemps ces agissements.

Comme vous ne respectez pas l’objet et les règles des listes de discussion du Réseau « Sortir du nucléaire » qui sont présentées sur la page suivante du site du Réseau " : http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=sinformer&page=listes2, nous vous prions de prendre note que votre adresse e-mail est automatiquement désinscrite des listes de discussion.

Salutations

Marc X


Bonsoir,

Je ne suis pas d’accord avec certains des termes de ce message, mais je vous le transfère puisque Roger NYMO a été radié de cette liste [rezo-debat].

Tant que l’AG n’a pas voté la modification au règlement intérieur concernant la modération des listes par un membre du CA, je considère que cette règle ne s’applique pas.

Merci

Isabelle X

Bonjour à tous,

Quelques morceaux choisis du dernier rapport financier de notre Réseau « Sortir du nucléaire » :

« ... Subventions d’exploitation : 24 000 euros reçue suite à notre demande auprès d’une fondation française pour faire face à nos activités et à nos difficultés de trésorerie du début de l’exercice ... »

Une fondation française laquelle ? À propos des « difficultés de trésorerie du début d’exercice » voilà ce que nous trouvons dans ce rapport financier 2010 :

« ... Compte tenu de la situation financière inquiétante au moment de la précédente Assemblée Générale, le Commissaire aux comptes avait déclenché une procédure d’alerte en janvier puis en mars 2010. À sa demande, il a été décidé de placer l’ensemble de l’équipe salariée en chômage partiel à hauteur de 50% pour la période du 26/04 au 31/12/2010 ... »

Mes petits graphes d’il y a quelques jours concernant le rapport entre notre endettement et nos fonds propres ne font plus l’objet de réflexions déplacées et insidieusement insultantes !

Malheureusement, j’attends toujours les plus plates excuses de notre Directeur financier et de sa soumise collègue.

Pourquoi cette omission sur l’identité d’une fondation française qui pourrait jeter la suspicion sur la moralité de ce financement externe, est-ce un nouvel exercice d’opacité maîtrisée ?

« ... Le poids de la masse salariale se monte à 39% de notre budget contre 44% l’an dernier ... »

En relisant le rapport financier précédent nous découvrons que la masse salariale représentait 44,9% de notre budget qui additionnée au 14,7% de frais généraux nous donnait 59,6% de notre budget immobilisé sur d’autres priorités que nos actions de terrain en 2009.

Cette fois-ci la masse salariale est évaluée à 39,7% et les frais généraux à 11,4% de notre budget, c’est à dire que 51,1% de nos dons et cotisations sont bureaucratiquement mobilisés !

En réalité « l’équipe salariée » doit pérenniser statutairement son autopromotion de février 2010 en siégeant aux réunions de notre Conseil d’Administration sans pour autant être élue par notre Assemblée Générale, pour atteindre progressivement cet objectif, il faut persuader une majorité passive que la réalisation de notre but est totalement dépendante de la survie financière de l’entreprise Réseau « Sortir du nucléaire ».

Le bon militant antinucléaire se fait prélever automatiquement par le Réseau « Sortir du nucléaire » et surtout ne se pose aucune question ! En 2012 tout sera réglé !

Personnellement je fais partie d’un groupe ayant signé notre Charte, à jour du paiement de ses cotisations, mais n’ayant pas reçu la sainte onction de notre CA pour avoir le droit de voter lors de notre prochaine Assemblée Générale des 19 et 20 mars prochains.

Si j’avais ce droit, grâce à un fonctionnement réellement démocratique et respectueux de la diversité des opinions exprimées, alors je pense que je voterai NON aux quatre résolutions qui concluent ce rapport financier, car il est le reflet d’options stratégiques inchangées dont les conséquences seront similaires à celles que nous avons déjà connues.

Dépendances, divisions, alignement idéologique raisonnable sur les options politiquement correctes seules garantes du financement pérenne d’une entreprise environnementale.

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Roger NYMO Trésorier de l’association antinucléaire libre « Les Jeûneurs Vigilants de Taverny » , adhérent de l’association « Enfants de Tchernobyl Bélarus », adhérent de la CRIIRAD, et gland honoraire de notre Réseau « Sortir du nucléaire » depuis mars 2011 sur proposition de monsieur Jean-Yvon sur cette respectueuse liste de discussion [rezo-debat].

P.S. : « Des êtres raisonnables perdent jusqu’à la notion de la durée probable de leur vie et leur équilibre quotidien lorsque l’instinct de conservation s’effondre en eux sous les exigences de l’instinct de propriété. Ils deviennent hostiles aux frissons de l’atmosphère et se soumettent sans retenue aux instances du mensonge et du mal. C’est sous une chute de grêle maléfique que s’effrite leur misérable condition. »

René Char - Feuillets d’Hypnos - période 1943-1944


Huit et neuf mars 2011


...


Dix mars 2011


Bonjour à tous,

J’irai et je jeûnerai à Aubervilliers durant les deux jours de notre prochaine Assemblée Générale comme je l’ai annoncé sur cette liste [rezo-debat], avant d’en être arbitrairement exclu comme l’a été avant moi mon ami le militant antinucléaire Jean-Luc VIALARD.

Je ne suis ni parjure, ni lâche, je ne change pas d’avis tous les trimestres.

Maintenant il faut que les groupes estampillés Réseau « Sortir du nucléaire » (le logo motive ?) comprennent que la démocratie n’est pas négociable, que l’arbitraire et les hypocrites redéfinitions du réel : administrateurs sortants pour administrateurs débarqués (hors respect de nos statuts et des militants concernés) sont arrivés à leur terme !

Dans le cadre des présidentielles de 2012, les médias aux ordres sont déjà passés à l’offensive, nous pouvons constater que la stratégie antinucléaire chère à nos stratèges Lyonnais a déjà du plomb dans l’aile avant même d’avoir été plébiscitée.

Je lui préfère celle-ci :

« La démocratie est une arme antinucléaire »

Je transmettrai à la direction actuelle de notre Réseau « Sortir du nucléaire » au cours de la matinée du 19 mars prochain l’impression sur papier recyclé des mils signatures de la pétition de soutien à monsieur Stéphane LHOMME afin qu’elle soit officiellement signalée dans le compte rendu des débats et communiquée à l’ensemble des groupes présents, avant un quelconque éventuel vote de l’ODJ.

Grâce à ma présence non violente et à jeun à l’intérieur ou à l’extérieur du Centre International de Séjour d’Aubervilliers, ce sont les idées contagieuses et les comportements nauséabonds du Front National qui seront aussi combattus.

Bien sûr, je suis encore à la merci de problèmes informatiques, de délais dépassés, ou de dysfonctionnements cérébraux dilatoires qui seuls pourront encore vainement tenter de m’empêcher de vous appeler TOUS à exercer vos responsabilités en refusant de voter et donc de donner « quitus » à un rapport financier déséquilibré et opaque et aux inquiétantes menaces sous jacentes d’un rapport moral schismatique.

Il est de notre devoir à tous de nous opposer à « la peste brune » où qu’elle se trouve !

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Roger NYMO membre ETB, CRIIRAD, JVT, MCNSDN et porteur de l’illégalement et unilatéralement déclarée irrecevable motion Réseau Zéro Nucléaire.

P.S. : Ci-dessous ma lâche inscription à la prochaine AG de notre Réseau « Sortir du nucléaire ».


Message d’origine----- De : organisation-ag at sortirdunucleaire.fr [mailto:organisation-ag@sortirdunucleaire.fr] Envoyé : jeudi 10 mars 2011 12:04 À : proullier@wanadoo.fr Objet : Inscription à l’AG 2011 du Réseau « Sortir du nucléaire »

Bonjour,

merci d’avoir pris le temps de saisir ces informations.

Nous vous enverrons très prochainement le coût pour votre groupe ( hébergement et repas). Nous vous demanderons alors de nous faire parvenir un chèque que nous n’encaisserons que le 21 mars 2011.

Vous recevrez aussi les détails pour vous rendre au centre International de Séjour d’Aubervilliers ainsi que le dossier de préparation de l’assemblée générale.

Pour toute question, vous pouvez bien évidemment nous contacter par email (organisation-ag sortirdunucleaire.fr) ou par téléphone (04 78 28 29 22).

Cordialement Régis Delhomme Réponse envoyée le 10 mars 2011 Depuis la page http://ag.sortirdunucleaire.org/’Formulaire-d-inscription’

Groupe ou organisation : Groupe ou organisation : "MOUVEMENT CITOYEN LOTOIS POUR LA SORTIE DU NUCLEAIRE" ...


Onze mars 2011


Bonjour à tous,

Il semblerait que cette fois-ci mon adresse IP est finalement radiée des listes de discussion du Réseau « Sortir du nucléaire » !

Voici donc le message qui n’est pas passé sur la liste [rezo-debat].

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Roger NYMO membre ETB, CRIIRAD, JVT, MCNSDN et porteur de l’irrecevable motion Réseau Zéro Nucléaire.


De : motionrzn [mailto:motionrzn@orange.fr] De la part de Roger NYMO membre ETB, CRIIRAD, JVT, MCNSDN > Envoyé : vendredi 11 mars 2011 10:57 > À : rezo-debat@sortirdunucleaire.org > Objet : Transparence, démocratie & non violence ... > Importance : Haute

Bonjour à tous,

Sur France Info (ou France Intox ?) ce matin : « Incendie probable dans une centrale nucléaire Japonaise, surtout pas d’inquiétude ! ».

Un message vidéo dissident et irrecevable :

Amitiés Solidaires & AntiNUcléaires.

Roger NYMO membre ETB, CRIIRAD, JVT, MCNSDN et porteur de l’irrecevable motion Réseau Zéro Nucléaire.


Maintenant vous connaissez notre avenir ...

Répondre à cet article