Solidarités AntiNUcléaires
La véritable opposition c’est le parti de la vie

Accueil du site > Vigilance citoyenne > Courriel ouvert à Madame Delphine Batho

Courriel ouvert à Madame Delphine Batho

Redressement productif versus respect environnemental.

mercredi 12 septembre 2012, par Le CA du Réseau Zéro Nucléaire, Roger NYMO

Courriel ouvert à Madame Delphine Batho Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie.

Objet : Redressement productif versus respect environnemental.

(Ce courriel a été envoyé le 12 septembre 2012 à 14h40 à l’adresse : http://contacts.application.develop...)

Madame,

Nous ne sommes pas responsables des jeux de mot de carabin de l’ex-directeur de campagne de Monsieur Stéphane Lhomme, candidat EELV aux dernières élections présidentielles (http://www.netoyens.info/index.php/...).

En effet, contrairement à ce qu’affirme Monsieur Michel Guéritte, afin d’instrumentaliser politiquement nos luttes, nous n’avons pas besoin de nouveaux débats et autres conférences environnementales gouvernementales ou onusiennes, pour affirmer que l’enfouissement de déchets nucléaires est un crime contre la nature imprescriptible.

Nous vous tiendrons pour personnellement responsable, ainsi que l’ensemble du gouvernement avec lequel vous collaborez actuellement, en cas de décisions politiques permettant de poursuivre sur cette voie mortifère imposée bureaucratiquement.

Si vous pouviez vous enquérir auprès du cabinet à la présidence de la république à propos du devenir de la lettre ouverte recommandée de Madame Aline Pauchard à Monsieur François Hollande (http://sanurezo.org/spip.php?article73), et des raisons pour lesquelles aucune réponse ne lui a été apportée depuis le mois de mai dernier, cela nous permettrait de croire que les conséquences sanitaires et sociales de toutes les installations nucléaires ne sont plus un sujet tabou en France.

Lorsque vous affirmez vouloir fermer au plus vite les deux vieux réacteurs nucléaires de la centrale de Fessenheim, doit-on espérer une célérité équivalente au passage de Madame Nicole Bricq au poste que vous occupez actuellement ?

Les terrains que votre gouvernement met gracieusement à disposition des communes dans le cadre d’un ambitieux programme de logements sociaux sont-ils en partie des anciens sites miniers d’exploitations uranifères ?

Quelles poursuites judiciaires envisagez-vous contre les sociétés qui polluent durablement nos ressources aquifères en pulvérisant dans l’atmosphère ou en injectant dans le sous sol français des cocktails chimiques mortifères ?

Envisagez-vous de démissionner en cas d’échec par rapport à l’ensemble des dossiers évoqués précédemment ?

Nous espérons la victoire de la justice sur les privilèges, de l’honnêteté sur les mensonges, de l’espoir sur les peurs, de la vie sur le nucléaire.

Cordialement.

Pierre R. pour le C.A. du Réseau Zéro Nucléaire.

2 Messages de forum

Répondre à cet article